Clément Laloy
Horaire: Lundi après-midi
Contact: 0477 37 32 53

Fort d’une expérience de près de vingt ans, je me sens capable d’accueillir tous types de patient, de tous âges. Je travaille surtout en individuel, mais je suis prêt aussi à rencontrer des couples ou des familles. J’ai travaillé aux Habitations Protégées Bruxelloises, dans plusieurs centres pour toxicomanes à Bruxelles, dans un service spécialisé dans la prise en charge des délinquants sexuels (l’U.P.P.L.), dans un Planning familial, La Passerelle à Mouscron, et je travaille actuellement dans un Centre de Jour destiné à une population psychiatrique, le Centre Laurent Maréchal à Mouscron.

Je travaille orienté par la psychanalyse et par la psychanalyse existentielle. Les rêves, les lapsus, les symptômes sont écoutés sérieusement comme des marques de l‘inconscient dans nos vies. Nous ne sommes pas toujours qui nous croyons êtres (Freud). Cela peut être troublant, énervant, douloureux… Plus largement, et parallèlement à cela, nous sommes confrontés, tout au long de notre existence, à des questions et à des souffrances liées à notre humanité : la mort, la solitude, les séparations, les choix à prendre, l’amour, etc. Suivant en cela Irvin Yalom, je suis particulièrement sensible aux angoisses liées à la mort. Elles sont parfois inconscientes et nous empêchent alors de profiter de la vie.

Sans être un adepte de Carl Gustav Jung, je me retrouve dans ce qu’il écrit ici : « On m’a souvent demandé quelle était ma méthode psychothérapeutique ou analytique : je ne peux donner de réponse univoque. La thérapie est différente dans chaque cas. Quand un médecin (psychologue) me dit qu’il « obéit » strictement à telle ou telle « méthode », je doute de ses résultats thérapeutiques. Dans la littérature il est tellement souvent question de résistances du malade que cela pourrait donner à penser qu’on tente de lui imposer des directives, alors que c’est en lui que de façon naturelle doivent croître les forces de guérison. La psychothérapie et les analyses sont aussi diverses que les individus. Je traite chaque malade aussi individuellement qu’il m’est possible, car la solution du problème est toujours personnelle. On ne peut établir des règles générales que cum grano salis, avec la réserve nécessaire. Une vérité psychologique n’est valable que si l’on peut l’inverser. Une solution qui, pour moi, n’entrerait pas en ligne de compte peut être justement la vraie pour un autre. (…) Le fait décisif c’est que, en tant qu’être humain, je me retrouve en face d’un autre être humain. L’analyse est un dialogue qui a besoin de deux partenaires. L’analyste et le malade se trouvent face à face, les yeux dans les yeux. Le médecin (psychologue) a quelque chose à dire, mais le malade aussi. » (C.G. Jung, « Ma vie »).

Je demande 40 € par consultation. Je suis agréé à la Commission des Psychologues et la plupart des mutuelles offrent des possibilités de remboursement. Une consultation dure entre 30 et 45 minutes. Je consulte tous les lundis après-midi.

Contact Voir Planning